slogan-ensemble par nature

Rechercher sur le site

Les sites naturels

 

 

Les périmètres de protection | Les sites remarquables

 
 
 

Les périmètres de protection

 

La Communauté de Communes du Chardon Lorrain appartient au grand secteur paysager du plateau des Côtes de Moselle. Riche dans sa diversité de paysage, ce territoire comporte également les unités paysagères de la plaine humide de la Woëvre ainsi que le secteur des vallées encaissées du Rupt-de-Mad.

Cette diversité fait que la Communauté de Communes se situe au carrefour de six sites Natura 2000 dont le site Natura 2000 des pelouses et vallons forestiers du Rupt-de-Mad qui fait partie intégrante de la Communauté de Communes. Les périmètres ZNIEFF sont également bien présents, notamment au niveau des vallons forestiers, des pelouses calcaires et des zones humides. En général, ces ZNIEFF de type 1 font partie de corridors forestiers, prairiaux (secs et humides) liés par les reliefs ou les réseaux hydrographiques. La plupart d’entre elles se localisent cependant en périphérie, dans les zones Natura 2000.

 

Pour plus d’informations sur ces sites contactez : Vincent Asselot, tel : 03 83 81 91 69

 
 
 

Les Sites remarquables

 

Les pelouses calcaires

 

Tout au long de la Vallée du Rupt-de-Mad, d’Euvezin à Arnaville, les coteaux secs et abrupts sont à l’origine de plusieurs pelouses calcaires, témoins d’une gestion pastorale ancienne. Ces milieux riches, éléments patrimoniaux de la vallée, sont le refuge de nombreuses espèces rares ou absentes dans le reste du département. Le climat qui y règne, la nature des sols pauvres et peu profonds et l’exposition souvent sud, sud-est créent, en effet, un habitat propice au développement d’espèces habituellement plus méridionales comme les orchidées, le thym ou l’origan et également des reptiles comme la vipère aspic, le lézard des souches ou la coronelle lisse.

Ainsi parmi les plus représentatives, on trouve :

                                              

                             La pelouse du Rudemont à Arnaville                     La pelouse de Joyeuse à Waville

 

                        

                               Les pelouses d’en Garet à Waville                             Les pelouses de Madine à Bouillonville

 

  • La Côte d’Opson à Saint-Julien-les-Gorze,
  • Les pelouses de Jaulny,
  • La pelouse Varenne à Arnaville
  • Les pelouses d’Euvezin.

 

Ces milieux rares et fragiles doivent être gérés pour ne pas se refermer naturellement et ainsi perdurer et continuer d’accueillir toute cette biodiversité ; c’est pourquoi la plupart de ces pelouses sont gérées par le Conservatoire des Sites Lorrains de Thiaucourt.

 

Ophrys Abeille - Arnaville

Information, visite des pelouses calcaires : Conservatoire des Sites Lorrains

 

 

Les vallons forestiers

 

Le plateau calcaire aboutissant aux Côtes de Moselle représente une grande partie du territoire du Chardon Lorrain. L’eau qui s’infiltre dans ce plateau a formé au fil des millénaires un grand nombre de Vallons pour la plupart inscrits dans les périmètres Natura 2000, preuve de l’intérêt de ces milieux.

Dans les fonds de vallon creusés par les cours d’eau, l’encaissement permet une accumulation d’air froid ; les gelées y sont donc plus fréquentes et de même les brouillards y persistent et maintiennent l’humidité ambiante. Ces stations possèdent donc un climat particulier qui se rapproche plus d’un climat montagnard que du climat général de la Lorraine. Ce microclimat est d’autant plus accentué que les vallons sont encaissés. D’autre part, les sols y sont profonds et de qualité car ils s’enrichissent constamment de matériaux issus des pentes adjacentes : les colluvions. Ces deux facteurs (microclimat et sol) ont permis l’installation et surtout la conservation jusqu’à nos jours, de groupements montagnards issus de la période de glaciation.

Ainsi parmi les plus représentatifs on trouve :

  • Le vallon du Rupt à Rembercourt-Sur-Mad où un chantier jeunes a été réalisé en 2009 pour la restauration du ruisseau,
  • Les vallons de Grand Fontaine à Waville et Villecey-Sur-Mad,
  • Le Vallon du Soiron à Waville et Saint Julien-les-Gorze, le plus grand du territoire,
  • Le vallon du Fond de L’Aunois à Arnaville avec la particularité d’avoir des sources tufeuses abondantes,
  • Le vallon de Fontaine à Vilcey-Sur-Trey où s’était établi un cantonnement allemand en 14/18,
  • Le Vallon d’Heymonrupt et du fond des 4 Vaux à Lironville et Limey, paradis de la Salamandre.

 

Pour plus d’information sur ces sites, contactez : Vincent Asselot, tel : 03 83 81 91 69

 

La confluence d’Arnaville

 

Depuis une trentaine d’années, le fond de vallée de la Moselle, entre Arnaville et Belleville est soumis aux fortes pressions de l’exploitation des carrières alluvionnaires. Aujourd'hui, près de 80 % des zones exploitables l’ont déjà été. La fragmentation et la fragilisation du fond de vallée, ajoutée aux carences liées aux dispositions réglementaires et législatives, font que ce territoire est actuellement géré sporadiquement, sans réel programme global de développement de la Vallée.

Sur la commune d’Arnaville, au niveau de la confluence du Rupt-de-Mad et de la Moselle, la Commune d’Arnaville est propriétaire d’une large bande qui a été reconnue Espace Naturel Sensible par le Conseil Général.

C’est pourquoi, la commune et la Communauté de Communes du Chardon Lorrain souhaitent étudier les possibilités de valorisation de ce secteur en tant que « zone à vocation écologique » tout en évaluant les possibilités de préservation ou de développement d’activités agricoles et de loisir.

Cette zone humide comporte donc plusieurs étangs ainsi qu’une zone plus naturelle en bordure de la Moselle. A proximité immédiate du village d’Arnaville, la zone naturelle apporte une diversité biologique et paysagère remarquable au sein de zones urbanisées, cultivées et occupées par des gravières à vocation essentiellement de pêche de loisir.

Dans le sillon mosellan, ce vaste ensemble pourrait à terme constituer une zone à vocation écologique alliant protection des milieux naturels, sensibilisation et information du grand public.

Renseignement et visites du site : Vincent Asselot, tel : 03 83 81 91 69

 

 

 

Les cours d'eau

 

La gestion des cours d’eau est une partie importante de la compétence environnement de la Communauté de Communes car cela représente plus de 80 kilomètres de cours d’eau à gérer !
Les principaux cours d’eau sont l’Yron et ses affluents, le Rupt de Mad et ses affluents et également des affluents de l’Esch comme le ruisseau de Grosrouvres.

   
Télécharger ici l’Infosite n°1 du Rupt de Mad

 

Restauration des cours d’eau

Un programme de restauration de l’Yron, du Rupt De Mad et de leurs affluents et en cours. Ce programme permettra de rétablir la continuité écologique des cours d’eau et de renaturer certain secteur comme les traversées de village.
Un programme de restauration du ruisseau de Grosrouvres à Bernecourt devrait bientôt être réalisé. Le but du programme et de rétablir une ripisylve en faisant des plantations sur les berges.
 

Le SAGE 
 

Depuis 2009, la CCCL a donné un accord de principe (la décision restant communale) pour la création d’un Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) sur les bassins versants de l’Esch et du Rupt-de-Mad. Ce SAGE fixe les objectifs de qualités à atteindre dans un délai donné, identifie et protège les milieux aquatiques sensibles et définit des actions de développement et de protection des ressources en eau et de lutte contre les inondations.

 

Connaître et sensibiliser 


En lien avec les Espaces Naturels Sensibles du Conseil Général la Communauté de Communes met en place des actions de sensibilisation à l’environnement. Ce dispositif permet également de mettre en place une opération de sauvegarde des amphibiens par la pose de filet le long des routes étudier et protéger ces populations.


Plusieurs classes du territoire participent à cette opération.


Pour suivre en direct l’opération de sauvetage des amphibiens, cliquez ici !